blues again en-tete
été 22
Chroniques CD du mois Interview: ADY & THE HOP PICKERS Livres & Publications
Portrait: THE ACES Interview: MARJORIE MARTINEZ Dossier: GRAND FUNK RAILROAD
 


LIVRE
ROLLING STONES
Alain Gouvrion

 


Type d’ouvrage : Archive ultime
Nombre de pages : 287
Prix : 34 €
Editeur : Editions Du Layeur

L’exercice du nouvel ouvrage sur les Rolling Stones est toujours délicat. Tout a été à peu près dit, voire mille fois répété, parfois mal colporté. Deux gages de qualité sont à mettre au tribut de ce livre : c’est un beau livre illustré des Editions du Layeur, rolling stoneset l’auteur est Alain Gouvrion, ancien et éminent journaliste du Rolling Stone français. Le choix de la couverture est aussi un indice : le EP français d’août 1965 incluant ‘(I Can’t Get No) Satisfaction’, avec le groupe période Brian Jones sur les Champs-Elysées. Et puis après ? Une discographie des Stones ? Voilà qui est mille fois fait et refait. Rock&Folk a même traduit le hors-série du magazine anglais UNCUT évoquant tout cela avec force archives d’interviews du NME ou du Melody Maker.
Alain Gouvrion a fait un travail de fond plus important en revisitant toute la discographie officielle : les albums, les lives, les films, les albums solos de chacun, mais aussi la série de bootlegs officialisés. C’est bien simple, tout y est, avec précision, et chroniqué avec amour. Car Alain Gouvrion les aime ‘ses’ Stones. L’ouvrage permet de prendre en main la dimension de ce groupe exceptionnel, littéralement. Gouvrion y dissèque les morceaux, pointe les points forts et faibles de chaque disque. Et l’on se surprend à se dire qu’on a négligé tel disque de la période Brian Jones, Mick Taylor ou Ron Wood. Le chapitre des bootlegs officiels est particulièrement précieux, permettant de faire le tri parmi de nombreux albums, qui s’avèrent finalement tous d’excellente facture. Plusieurs albums se révèlent aussi comme à redécouvrir, comme Black And Blue de 1976. Il se pourrait que vous ne voyiez plus vos Rolling Stones de la même manière après cette lecture.

Julien Deléglise